C'est de 1339 que date la plus ancienne mention connue de Charquemont, à l'occasion d'un traité de partage territorial. Le titulaire du comté de la Roche, Richard, était mort le 24 mars précédent. Il a pour héritiers ses deux filles Jeanne et Marguerite et son frère Odon III, sire de Châtillon-sous-Maîche. Le comté est partagé en trois et Charquemont fait partie du lot de Marguerite. Lorsqu'elle meurt en 1356, Charquemont devient propriété de son fils Richard. En 1386, lors d'un nouveau partage de la seigneurie de Maîche, Henri de Villersexel, Comte de La Roche, conserve la propriété de la localité de Charquemont. La bourgade resta par la suite aux mains des familles qui possédèrent le comté de La Roche jusqu'à la Révolution, y compris les Montjoie. Du XIVème siècle à la révolution, le territoire est la propriété des comtes de La Roche. Au XIVème siècle le territoire où va se développer Charquemont est en cours de défrichement, particulièrement ' les côtes ' du Doubs au dessus du lieu dit ' la Mort '. En face, sur la rive droite, les colons du Prince Evêque de Bâle défrichaient également, en aval de Biaufond, ce qui allait devenir le territoire des Franches-Montagnes-des-Bois. En 1475, Jean de Veningen, allié de Louis XI dans la guerre qui l'oppose à Charles le Téméraire ; conquiert toute la Franche-Montagne, prête serment au prince-évêque de Bâle. Charquemont retrouvera son indépendance en 1478 à la paix de Zurich. En 1510, l'agglomération était toute petite, mais il y avait cinquante cinq granges, en 1520 c'est la construction d'une chapelle, en1635 construction d'une église. En 1637, Charquemont est envahi par les Suédois. En 1645, suite à une épidémie de la peste bubonique. Charquemont se vide de sa population. En 1869, les paysans-horlogers travaillaient ' sur la fenêtre ' en petits ateliers familiaux, il y avait déjà à Charquemont 138 ateliers produisant des pièces d'horlogerie et employant près de 500 ouvriers. A la révolution le maire héberge les prêtres réfractaires, une centaine d'habitants émigre en Autriche, l'arbre de la liberté est abattu, partisans et opposants de la révolution s'affrontent. Aujourd'hui Charquemont est devenu un pôle de l'industrie horlogère avec de prestigieuses marques comme Clyda, Herbelin, Saint Honoré ou encore Vuillemin, les microtechniques se sont développés avec des sociétés performantes comme Struchen, Haenni, Perrenoud ou Rubis-Précis. Charquemont possède aussi une société de fromagerie, certifiée au niveau européen Source : www.charquemont.org & Le Patrimoine des communes du Doubs

Charquemont23

Charquemont23

0 commentaire

426 views

jpg/NoelCerneux020

jpg/NoelCerneux020

0 commentaire

346 views

0 commentaire