La vallée du Doubs était un lieu de passage à l'époque gallo-romaine comme en témoigne la découverte d'une voie. Le patronyme du village apparaît pour la première fois au XIIème siècle lorsque l'archevêque de Besançon, Ebrard, confirme la propriété des chapelles d'Abbans-Desous, de Torpes et l'église de d'Osselle au prieuré de Courtefontaine. Au XIIIème siècle, la seigneurie d'Abbas est divisée entre les frères, c'est Guillaume qui reçoit la plus grande partie d'Abbans-la-Ville (Abbans-Dessous).La seigneurie passera à la famille de Joux, puis à celle de Jouffroy seigneurs de Marchaux. Au XVIIIème siècle, Abbans-Dessous et Abbans-Dessus sont réunis grâce au marquis Jouffroy d'Abbans. Les habitants sont presque tous mainmortables jusqu'à la révolution, ils vivent de la culture de l'élevage et de la vigne ; de nombreuses vignes donnaient un vin blanc apprécié, le vignoble a été victime du phylloxéra. Le prieuré date du début du XIIème siècle, il dépendait de l'abbaye de Cluny et avait été fondé par les seigneurs d'Abbans. Il a été construit un peu avant 1140 dans une clairière du bois des Planches, sur un rocher dominant le Doubs, par 'Humbertus lapididus Loco Dei'sur les plans de 'Milo magister operis Cluniacensis, prior de Loco Dei'. Il a été endommagé en 1636 par les troupes suédoises de Bernard de Saxe-Weimar. Il a été rétabli en 1666 par l'archevêque de Besançon Antoine-Pierre Ier de Grammont. Il est aujourd'hui propriété privée. Source : Le Patrimoine des communes du Doubs

Abbans-Dessous1

Abbans-Dessous1

0 commentaire

1104 views

AbbansDessous050

AbbansDessous050

0 commentaire

1002 views

0 commentaire