Roger Comte (1913-2006) Il est né à Belfort le 8 juillet 1913. Tout jeune il est passionné par le dessin et la peinture. Menant une vie de bohème, il exerce plusieurs métiers. Il commence à peindre des toiles pour pouvoir vivre. En 1936 il travaille chez Peugeot. Dans le pays de Montbéliard, il bénéficie d'une admiration populaire, mais il est ignoré et même rejeté par les critiques. Autodidacte, ses sujets sont multiples : paysages, portraits, autoportraits, fleurs, natures mortes, peintures religieuses, Christs en croix, fantasmagories .... Il vend plusieurs toiles à l'ambassadeur des Etats-Unis, à des Japonais. Lors de son séjour à Paris, il réalise un portrait de Bourvil, il rencontre Cocteau qui l'appelait ' le prince en espadrilles '. Grâce au concours de la ville d'Hérimoncourt, du District de Montbéliard et de la région de Franche-Comté, il crée son musée ' le Trianon ' dans la maison d'Hérimoncourt où il était locataire. A la mort de son épouse Cécile, il construit dans le parc de sa maison la chapelle Sainte Cécile en hommage. l'aménagement est réalisé par ses amis artisans. Elle recèle des peintures religieuses sur la passion et la résurrection du Christ. Roger Comte est décédé le 30 août 2006 à Montbéliard. On peut visiter son musée ' Le Trianon ' à Hérimoncourt. En 1997, Francis Décamps, du groupe Ange, lui a consacré un album intitulé ' Hommage à Roger Comte '.

jpg/Arlay015

jpg/Arlay015

0 commentaire

424 views

0 commentaire