André Roz (1887-1946) André Roz est né le 18 juin 1887 à Paris, fils d'un ouvrier franc-comtois de Nozeroy. Il fait ses études à l'école Boulle où il apprend le dessin, la sculpture et l'ébénisterie. Il épouse Adrienne Griffon de Levier, fille d'un négocient en vins de Pontarlier. Au retour de la guerre 14-18, décoré de la croix de guerre, atteint de tuberculose, il s'établit à Pontarlier. Il peint les paysages du Haut-Doubs, les bois et les bûcherons, la neige, la fin des hivers. Il participe à la fondation du salon des Annonciades à Pontarlier, expose à la société franc-comtoise des amis des beaux-arts puis au salon des artistes français. En 1930 il reçoit la médaille d'argent et en 1932 la médaille d'or du salon des artistes français pour son tableau Le Mercredi des Cendres. Il est lauréat de l'Académie des beaux-arts en 1935. En 1937, il obtient la médaille d'or de l'exposition internationale de Paris. La même année il est élu à l'Académie de Besançon. Pendant l'occupation, il est nommé adjoint au maire de Pontarlier par le gouvernement de Vichy, ce qui lui vaudra d'être accusé de collaborateur à la libération. La contribution de Pierre Bichet le rétablira dans son honneur. Il meurt à Paris le 12 janvier 1946. Ses principales oeuvres : - Hiver à Pontarlier, couronné par l'Académie des beaux-arts en 1931 - Mercredi des cendres, médaille d'or du salon des artistes français en 1932, acheté par la ville de Paris - La coupe de bois dans le Jura en 1933 - Mouthier et la vallée de la Loue, acheté par l'état - Petit Pouce, en 1934, au musée de Luxeuil - Les petits rois de l'épiphanie - Le marché de Pontarlier - Cour d'école - Salle d'attente - La procession des rogations et La Foire Franche en 1942 Son dernier tableau jurassien représente Poligny et son Vignoble du Jura en automne en 1945. Plaquette d'une vente de tableaux

jpg/Andre Roz 1932

jpg/Andre Roz 1932

0 commentaire

575 views

jpg/PC210458

jpg/PC210458

0 commentaire

782 views

jpg/roz

jpg/roz

0 commentaire

498 views

0 commentaire