François Nicot (1858-1929) - Les trois cloches Baume-les-Messieurs est un village situé dans une reculée du Jura, il est entouré de falaises calcaires et dominé par un belvédère. C'est de celui-ci, alors qu'il se rendait à Paris en voiture, que Jean Villard-Gilles aurait eu l'idée de sa chanson ' Les trois cloches '. Le ' Village au fond de la vallée ' de la chanson, créée en 1940, est donc inspiré de celui de Baume-les-Messieurs. De même, le personnage de Jean-François Nicot de cette chanson, est inspiré de François Nicot (1858-1929), duquel l'auteur a vu la tombe et celle de son épouse Louise, dans le cimetière de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste du village, des noms que l'auteur transformera en Jean-François Nicot et en Elise. . Cette chanson sur le sens de la vie raconte l'histoire de Jean-François Nicot, du berceau à la tombe. La chanson décrit le passage du temps, rythmé par les sonneries des cloches d'un village, annonçant les grands événements de la vie : Trois cloches pour marquer une vie, le baptême, le mariage et la mort. Edith Piaf et les Compagnons de la Chanson en ont fait un succès en 1946. Ce titre a été repris par Mireille Mathieu, la Compagnie Créole, Frank Sinatra, Roy Orbison, Ray Charles, Tina Aréna .... Village au fond de la vallée Comme égaré presque ignoré Voici qu'en la nuit étoilée Un nouveau-né nous est donné Jean-François Nicot il se nomme Il est joufflu, tendre et rosé À l'église beau petit homme Demain tu seras baptisé. Une cloche sonne sonne Sa voix d'écho en écho Dit au monde qui s'étonne C'est pour Jean-François Nicot C'est pour accueillir une âme Une fleur qui s'ouvre au jour À peine à peine une flamme Encore faible qui réclame Protection, tendresse, amour. Village au fond de la vallée Loin des chemins loin des humains Voici qu'après dix-neuf années Coeur en émoi le Jean-François Prend pour femme la douce Élise Blanche comme fleur de pommier Devant Dieu dans la vieille église Ce jour, ils se sont mariés. Toutes les cloches sonnent sonnent Leur voix d'écho en écho Merveilleusement couronne La noce à François Nicot Un seul coeur, une seule âme, Dit le prêtre, et pour toujours, Soyez une pure flamme Qui s'élève et qui proclame La grandeur de votre amour. Village au fond de la vallée Des jours, des nuits, le temps a fui Voici qu'en la nuit étoilée Un coeur s'endort François est mort Car toute chair est comme l'herbe Elle est comme la fleur des champs Épis, fruits mûrs, bouquets et gerbes Hélas ! tout va se desséchant. Une cloche sonne sonne Elle chante dans le vent Obsédante et monotone Elle redit aux vivants: Ne tremblez pas coeurs fidèles Dieu vous fera signe un jour Vous trouverez sous son aile Avec la vie éternelle l'éternité de l'amour.

jpg/baume513

jpg/baume513

0 commentaire

1436 views

jpg/baume525

jpg/baume525

0 commentaire

1561 views

jpg/baume526

jpg/baume526

0 commentaire

3050 views

jpg/baume527

jpg/baume527

0 commentaire

1223 views

jpg/baume528

jpg/baume528

0 commentaire

1526 views

jpg/baume529

jpg/baume529

0 commentaire

1287 views

jpg/baume530

jpg/baume530

0 commentaire

1072 views

jpg/baume531

jpg/baume531

0 commentaire

1035 views

0 commentaire