Fromagerie de Oussières (39)

Fromagerie de Oussières (39)

2 photos

La fromagerie d’Oussières a eu 20 ans, elle est née de la fusion des coopératives de Colonne et d’Oussières. C'est Oussières qui a été choisi car il n'y avait pas de place à Colonne. La fruitière de la vallée de l’Orain, du nom de la rivière qui traverse le pays, est installée non loin des étangs de la Bresse Jurassienne et des premiers arpents de vigne. La fruitière ne produit que du Comté. Elle a la particularité d'être située dans un site classé : la chênaie d’Oussières. Les Comté d’Oussières exhalent des odeurs tout à fait plaisantes avec des notes de noisette, miel, brioche et crème maturée. En bouche, le caractère fruité dominant est confirmé. Ces arômes fruités d’agrume, de miel et de noix sèche, s’accompagnent de torréfié-grillé (oignon grillé et cacao au lait) et de notes lactiques (beurre fondu et lait caillé acidifié). Certains fromages plus âgés sont plus intenses en goût. Leur caractère plus affirmé provient des notes de chocolat noir, fumé, champignon sec et macération de caillette qui se mêlent pour donner un fromage rustique très apprécié.

Eglise Saint-Lothain à Saint-Lothain (39

Eglise Saint-Lothain à Saint-Lothain (39

13 photos

Lothain est un moine venu d'Autun, il suit une vie érémitique avant de se se retirer à Silèze où il fonde une communauté et la localité qui prendra son nom plus tard. Il y meurt au VIème siècle. En 909 réapparaît une dépendance monastique qui prend le nom de Saint-Lothain. Le monastère devient un prieuré dépendant de Baume les Messieurs. En 1716, on construit un imposant clocher-porche à l'ouest de l'église. Les fondations permettent de mettre à jour un grand nombre d'urnes sépulcrales. Le vaisseau central de la nef, alors charpenté, est recouvert d'une voûte d'arêtes et les murs de la nef centrale sont rehaussés. L'église est classé aux Monuments historiques depuis 1927. Sous l'église, dans la crypte voûtée d'arêtes avec une abside flanquée de deux absidioles, se trouve le sarcophage de Saint-Lothain. La crypte est classée aux Monuments historiques depuis 1946.

Besançon : Le Doubs en crue (24 janvier 2018)

Besançon : Le Doubs en crue (24 janvier 2018)

51 photos

Deuxième crue du Doubs les 24-25-26 janvier après celle de début janvier les 4-5-6 (Jo. Regan)

Poligny La croix du Dan (39)

Poligny La croix du Dan (39)

7 photos

L'origine de la Croix de 12 m de hauteur reste inconnue. On ignore la date exacte et le pourquoi de sa construction. Elle aurait été transportée d'une seule pièce, jusqu'au sommet de la colline, tirée par une dizaine de paires de bœufs. Le point de départ serait une lettre, de 1870, de l'abbé Bonnefoy de Poligny, demandant au Maire de Barretaine l'autorisation d'implanter une croix sur le "rocher du dent". La croix en acier failli être sciée en 1905-1906 à cause d'une guerre anti-cléricale. La rumeur la plus répandue sur cette croix est qu'une riche famille polinoise aurait voulu en l'élevant, faire acte d'humilité et racheter les fautes d'un fils coupable de méfaits. On dit aussi qu'un jeune homme à la suite d'un chagrin d'amour se jeta dans le vide du haut du rocher avec son cheval. Comme le suicide était péché mortel, sa famille racheta sa faute en élevant une croix. Une autre légende raconte qu'une femme passant par Poligny, vit ce rocher et demanda qu'on y construise une croix pour favoriser la réalisation de son vœu : obtenir la venue d'un enfant. Quelques mois plus tard, elle allait donner naissance à une petite fille Claude qui viendra l'épouse de François 1er. Le belvédere de la Croix du Dan offre un point de vue imprenable s'étendant de la ville de Poligny jusqu'aux plaines de Bourgogne.

Poligny : L'ENILBIO (39)

Poligny : L'ENILBIO (39)

6 photos

Depuis 1889, l'ENILBIO, Ecole Nationale d'Industrie Laitière et des Biotechnologies a pour mission de former le personnel des entreprises dans la domaine de l'alimentation, des fromages et autres produits laitiers, des biotechnologies et de la qualité. Ellet dispose de formations agroalimentaires en dehors du lait (par exemple, en Innovation en produits alimentaires et plats cuisinés en partenariat avec le Lycée Hôtelier de Poligny ou en génie biologique pour les boissons fermentées…), dans les formations de la qualité ou dans l’automatisation des process. Elle accueille 300 étudiants et stagiaires dans des secteurs d'activités très ciblés et générateur d'emplois d'avenir : Les Industries Agroalimentaires, le secteur du lait, les bio-industries et les biotechnologies, la qualité. Chaque année 300 personnes sont également formées dans le cadre de la formation continue.  L'école assure : la formation de lycéens en seconde pro et bac pro , la formation d'étudiants en BTS, la formation des apprentis en CAP, BAC PRO, BTS et licences pro, la formation des salariés et des demandeurs d'emploi.