Valdahon salon de la maquette et du modélisme (25)

Valdahon salon de la maquette et du modélisme (25) (!)

44 photos

Le Salon Haut-Doubs Miniatures, organisé par L’association l’Autorail x2800 du Haut-Doubs en partenariat avec la Ville du Valdahon, s’est tenu les 19 et 20 octobre 1919 au gymnase du Valdahon. Ce salon, à majorité ferroviaire, a présenté dix neuf réseaux ferroviaires, reproduisant pour certains des sites réels. Six réseaux ont été présentés pour la première fois au public. (Photos Bernard Loye)

Eglise Saint-Maurice à Cerre-lès-Noroy (70)

Eglise Saint-Maurice à Cerre-lès-Noroy (70)

30 photos

L'église existait déjà au XVIIème siècle. Elle a été reconstruite en 1766.

La bataille d'Alésia à Chaux-des-Croteny (39)

La bataille d'Alésia à Chaux-des-Croteny (39)

32 photos

La bataille d’Alésia où se sont affrontés 400 000 hommes est l’une des plus importantes de l’histoire ancienne. Napoléon III en a fixé le site à Alise-Sainte-Reine en Côte d’Or. Cet emplacement a toujours été contesté car il présente de nombreuses contradictions avec la description que fait Jules César du site d’Alésia. En 1962, Abdré Berthier, historien et archéologue, établit un portrait robot du site à partir du texte de César et localise Alésia à Chaux-des-Crotenay et Syam dans le Jura. .............................................................................................................. Pour en savoir plus : http://www.racinescomtoises.net/index?/category/8518-alesia_a_chaux_des_crotenay_39 ............................................ Rappel historique : Devant le soulèvement de toute la Gaule, César décide de la quitter avec toute son armée. En coupant la route de la vallée de la Saône, Vercingétorix force César à traverser la Séquanie (Franche-Comté), il attaque la colonne romaine en marche (à environ 15km de l’Oppidum). Il est repoussé par les cavaliers et se réfugie sur la place forte l’Oppidum d’Alésia. Le lendemain César campe devant Alésia. La plaine de Crotenay correspond parfaitement à la description de César et se trouve sur le tajet reliant le plateau de Langres à Genève. L’Oppidum, hauteur imprenable, bordée de deux côtés par les gorges de la Lemme et de la Saine, protégée au sud par les falaises du Rachet, présente une dénivellation de 290m par rapport à la plaine, sa superficie est de 1 000ha, il comporte des sources et permet l’accès aux deux rivières. La plaine, serrée entre les collines aux versant abrupts se développe sur 4km. Le camp nord de César commande le passage entre la combe de Crans et la plaine de Syam où se déroulera la bataille finale entre les Romains et l’armée de secours gauloise d’un côté et les assiégés de l’autre.

Les Forges de Pesmes (70)

Les Forges de Pesmes (70)

9 photos

Les bâtiments, construits à la fin du XVIIème siècle, sont situés sur une presqu'îe au coeur de la rivière l’Ognon. La production des forges, initialement destinée au marché Lyonnais, fournira en armement l'arsenal de Toulon, après le rattachement de la Franche-Comté à la France en 1678. D'importants travaux d'agrandissement seront menés à la fin du XVIIIème siècle avec la construction de deux hauts-fourneaux (aujourd'hui disparus), l'extension du château et de ses dépendances et l'édification d'un portique monumental. Ce vaste ensemble comportait également un jardin d'agrément, un potager et une orangerie. L'énergie destinée au forçage de l'air dans les hauts-fourneaux et à l'activation des martinets était tirée de l'Ognon, canalisée par un barrage. La mémoire des lieux a été conservée dans ses dimensions historiques, techniques et sociales. La demeure des anciens maîtres des forges jouxte les logements ouvriers et la maison. du jardinier. Aujourd'hui les anciens ateliers abritent un musée qui se visite d'avril à octobre. Le guide présente l'historique des lieux, le quotidien des ouvriers et le fonctionnement de quelques machines.

Expo sur la laine à Pesmes (70)

Expo sur la laine à Pesmes (70)

13 photos

Découverte de la filière laine et des arts du fil et des fibres, de savoir-faire traditionnels et renouvelés sur le site des Forges de Pesmes. Marché d'artisans et créateurs proposant une variété de produits associés à la laine : des matières à travailler, fils à tricoter, fibres à filer ou feutrer, boutons, des accessoires pour le travail de la laine et aussi des produits finis :objets de décoration, vêtements et accessoires. Ateliers : tricot, crochet, feutre, filage, teinture végétale. Quelques éleveurs locaux d'animaux laineux seront présents avec démonstration de tonte, de tri de toisons, de filage et feutrage.

Eglise des Cordeliers à Lons-le-Saunier (39)

Eglise des Cordeliers à Lons-le-Saunier (39)

23 photos

Le couvent des Cordeliers, autrefois couvent des Franciscains, appelés Cordeliers parce qu’ils portaient une corde comme ceinture, date de 1250 suite à une donation de Guillaume de Vienne, coseigneur de Lons le Saunier, à des frères Cordeliers venus de Besançon. L'église a été bâtie dans le dernier quart du XIIIème siècle. Un incendie détruit l’ensemble en 1536, il est reconstruit entre 1540 et 1593, autour du chœur originel, la nef est reconstruite entre 1540 et 1593, en conservant le chœur du XIIIème siècle. Un autre incendie, en 1637, conduit à une seconde reconstruction, qui voit l’édification de la façade actuelle. La nef fut voûtée après cet incendie. Les chapelles nord sont du XVIème siècle. La façade, qui porte la date 1731, se trouve au nord des bâtiments conventuels qui ont été réédifiés en 1737-1741 et surélevés au XIXème siècle. L'église est devenue paroissiale en 1806. Le portail de l’église est inscrit au titre des monuments historiques le 8 mai 1933 puis le reste de l'église le 12 mai 1991.

Statue de Rouget de l'Isle à Lons-le-Saunier (39)

Statue de Rouget de l'Isle à Lons-le-Saunier (39)

7 photos

La statue est située sur la promenade de la Chevalerie, elle a été restaurée à l'occasion du bicentenaire de la Révolution en 1992. Elle a été réalisée par Bartholdi en 1882. C'est à cet endroit, qu'en 1815, Le général Ney informa ses troupes qu'il suivrait Napoléon lorsqu'il reviendrait de l'Ile d'Elbe.

Musée de la lunette à Morez (39)

Musée de la lunette à Morez (39)

35 photos

Le musée a tété conçu par les architectes Gilles Reichardt et Gilles Ferreux. Il a ouvert ses portes en 2003. On y retrouve toute l'histoire de la lunetterie à Morez : machines, outils, instruments de mesure, matériel, collection de montures et lunettes. C'est le seul consacré à la lunetterie en France. Source : Morez ville industrielle du Jura