Accueil > Histoire Comtoise > Histoire des communes

Histoire des communes

  • Histoire de Chaucenne

    29 juillet, par Bernard Girard

    Des outils en pierre taillée datant de l’époque paléolithique et des poteries datant du néolithique ont été retrouvés sur le territoire de la commune. La mention la plus ancienne du village date de 1113 dans un document signalant le rattachement de la paroisse à l’abbaye Saint-Paul de Besançon, le village s’appelait alors « Chalcina ». En 1178, la paroisse est rattachée au prieuré de Notre-Dame-de-Belle-Fontaine. Le village subit la guerre de dix ans, sa population passe de 120 à 50 habitants. Au cours des (...)

  • Commune :
  • Histoire de La Loye

    25 juillet, par Bernard Girard

    Le travail en forêt de Chaux appelant plus en plus de main-d’œuvre, un autre village se forma à l’intérieur de celle-ci. On l’appela « La Vieille-Loye ». Au cours des siècles, on ajouta les adjectifs « nouvelle », puis « neuve » et enfin « Grande » à La Loye, histoire d’exprimer une supériorité. Malheureusement, celle-ci déclinant, cette notion de grandeur fut retirée après la conquête française. Cependant, la Grande-Loye demeura longtemps dans les mémoires, comme en témoignent certaines cartes postales éditées (...)

  • Histoire de Grandvillars

    23 juillet, par Bernard Girard

    A l’époque romaine, Grandvillars était déjà un lieu de passage habité puisqu’un embranchement de la voie romaine Mandeure-Augst et reliant Bourogne à Delle traversait son territoire. Un établissement gallo-romain aurait même occupé le lieu où la ville s’est développée si l’on en croit les vestiges retrouvés vers 1850. On trouve mention du nom du village en 1147 à propos des chapelles de Sainte-Marie et de Sainte-Ursanne appartenant le prieuré de Lanthenans. Le 15 mai 1226 fut signé à Grandvillars le traité (...)

  • Commune :
  • Histoire de Evette-Salbert

    21 juillet, par Bernard Girard

    La commune est née le 3 mars 1972 de la fusion des anciennes communes d’Evette et de Salbert.
    Le nom d’Evette est cité pour la première fois en 1024. Ce toponyme viendrait de l’allemand Weide signifiant pâturages. Dès le moyen-âge, Évette fut le chef-lieu d’une mairie dépendant du comté de Montbéliard. Elle fut réunie à la Seigneurie du Rosemont en 1347 et devient autrichienne. La gare a été construite à Bas-Evette en 1880, date à laquelle fut posée la voie ferrée reliant Giromagny à la ligne Belfort-Paris. (...)

  • Commune :
  • Histoire de Bermont

    21 juillet, par Bernard Girard

    Sous le nom de Bellemonte , Bermont apparaît pour la première fois en 1147, dans une charte confirmant au prieuré de Lanthenans. Situé sur une voie romaine qui suivait la Savoureuse, Bermont appartient au comté de Montbéliard dès 1125, lors du partage des biens de Thierry, comte de Montbéliard, entre ses deux fils Frédéric, comte de Ferrette, et Thierry II, comte de Montbéliard. Le village est cité en 1147. Son église appartient au prieuré de Lanthenans. A partir de 1573, la paroisse regroupe les (...)

  • Commune :

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 935