Accueil > Histoire Comtoise > Histoire des communes

Histoire des communes

  • Histoire de Arlay

    18 août, par Bernard Girard

    Les antiquités gallo-romaines sont nombreuses à Arlay : fondations d’édifices, tuileaux à rebords, médailles, pièces de monnaie, statuettes, vases, colonnes, mosaïques, sarcophages, fragments de marbres précieux et toutes espèces d’objets antiques. Elles attestent la grandeur et la prospérité passées de cette petite cité. Dévastée successivement par les Vandales, les Alains, les Suèves et les Bourguignons, cette petite ville disparut pour faire place à un établissement burgonde en 456. Son riche (...)

  • Commune :
  • Histoire de Brainans

    8 août, par Bernard Girard

    Retrouver l’histoire de Brainans sur le site : www.brainans-notre-histoire.fr

  • Commune :
  • Histoire de Ranchot

    5 août, par Bernard Girard

    Le toponyme « Ranchot » est un diminutif de "Rans" nous disent les étymologistes. Rans est issu du nom d’une personnalité germanique appartenant aux tribus amaves arrivées au début du IVème siècle, mais pourquoi « chot » ? En langue celtique, « chod » indiquait le bois aussi, dans cette période de défrichement, cette étymologie ne peut être exclue.
    Des hommes ont vécu dans ce secteur en des temps très reculés. A Dampierre, Rochefort et autres communes, des petites cavernes attirent l’attention. A Ranchot (...)

  • Commune :
  • Histoire de Vitreux

    31 juillet, par Bernard Girard

    Le bourg qui semble avoir une origine gallo-romaine s’appelait « Vistrivicus ». Coulait-il une eau transparente comme le verre en ce lieu ? C’est vraisemblable ! Certains étymologistes estiment que le village tire son nom de « Vitreaaqua ». Vitreux dépendait en toute justice de la seigneurie de Gendrey qui faisait partie du domaine des comtes souverains de Bourgogne. Cependant, les religieux d’Acey y percevaient la dime des vendanges et exerçaient leur justice sur les nombreuses terres leur (...)

  • Commune :
  • Histoire de Chaucenne

    29 juillet, par Bernard Girard

    Des outils en pierre taillée datant de l’époque paléolithique et des poteries datant du néolithique ont été retrouvés sur le territoire de la commune. La mention la plus ancienne du village date de 1113 dans un document signalant le rattachement de la paroisse à l’abbaye Saint-Paul de Besançon, le village s’appelait alors « Chalcina ». En 1178, la paroisse est rattachée au prieuré de Notre-Dame-de-Belle-Fontaine. Le village subit la guerre de dix ans, sa population passe de 120 à 50 habitants. Au cours des (...)

  • Commune :

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 935